Accueil Blog L’usage de shungite pour prévenir la diarrhée chez l’homme et chez l’animal

Lundi, 01 Juin 2015 14:34

L’usage de shungite pour prévenir la diarrhée chez l’homme et chez l’animal

Rate this item
(0 votes)

L’usage de shungite pour prévenir la diarrhée chez l’homme et chez l’animal

 

 

Driaeva M. D., Kachmazov R. S., Khadartsev A. A.,

Tuktamyshev I. S., Platonov V. V.

 

NII Novykh Meditsinskikh Tekhnologiy, Tula

 

Introduction

 

L'utilisation de substances naturelles pour le traitement des maladies gastro-intestinales qui causent la diarrhée est conditionnée par la connaissance historique confirmée par la médecine moderne et la biologie. L'augmentation de la production de produits de l'élevage et l'amélioration de leur qualité est associée à la préservation du jeune bétail et la réduction d’indicateurs des maladies. Pour atteindre ce but, il est nécessaire de tester et d'utiliser de diverses substances naturelles. L'une de ces substances est la poudre de shungite dont l’élément principal est le carbone. La poudre de shungite a des propriétés absorbantes, médicales et prophylactiques et elle est insoluble dans l'eau [1].

Objet de recherche et les méthodes

 

18 personnes ont été traitées pour la diarrhée causée par type de gastrite chronique A. La poudre de shungite a été prescrite à douze patients à prendre 10 g deux fois par jour. Six patients (groupe de contrôle) ont été traités avec des médicaments antibactériens (tels que phthalylsulfathiazole et chloramphénicol). Le tableau clinique de la maladie a été évaluée et l'analyse microbiologique des matières fécales a été réalisée.

La shungite a également été utilisé pour la prévention des maladies gastro-intestinales chez les porcelets à la base de CAP (coopérative agricole de production) “Sovetsky”. Pour déterminer les doses prophylactiques optimales du médicament testé, sept groupes de porcelets sevrés cliniquement sains âgés de 3 à 4 mois ont été formés. La shungite a été ajoutée au fourrage donné aux porcelets de six groupes deux fois par jour pendant 14 jours. Les porcelets étaient sous observation quotidienne. L'analyse bactériologique de leurs matières fécales a été effectué avant l’application de la shungite et aussi le 7me et le 14me jour de l'expérience.

 

Résultats de recherche

Pendant le traitement de la diarrhée, le groupe expérimental ainsi que le groupe témoin a subi le même genre de traitement pour tuer toutes les bactéries pathogènes dans l'estomac. Cependant, dans le groupe témoin les symptômes de dysbacteriosis ont été révélés lors de l'observation catamnéstique chez trois sujets et deux sujets ont souffert de constipation. Dans le groupe expérimental les effets secondaires n’ont pas été observés. Les résultats des essais sont présentés dans le tableau.

Tableau

Caractéristiques cliniques de l'application prophylactique de shungite chez les porcelets

 

 

Groupe

Nombre de porcelets

 

Dose de shungite, g

Nombre de porcelets malades

 

Efficacité prophylactique, %

Pièces

%

I

7

3

2

29

 

II

6

5

2

33

 

III

7

7

1

14

 

VI

8

10

1

12.5

 

V

8

20

100

VI

6

30

100

Contrôle

11

Sans utiliser de shungite

4

 

 

Il n’est apparu aucune différence significative entre le développement physiologique des porcelets du groupe témoin et du groupe experimental. Les porcelets mangeaient aussi bien du fourrage avec que sans le médicament testé (à l'exception des porcelets qui étaient malades). Aucun des porcelets n’a refusé de manger le fourrage contenant de la shungite.

D'importantes différences ont été trouvées dans l'état général des porcelets du groupe expérimental et du groupe témoin. Le taux d'incidence des maladies gastro-intestinales qui ont causé principalement la diarrhée était assez haut dans le groupe témoin - 36,3%. L’ajout de 20-30 g de shungite au fourrage a assuré un effet prophylactique de 100%.

Il a été observé que la shungite a un effet positif sur la consistance des selles. Les porcelets du premier et deuxième groupes avaient une légère diarrhée qui n'exigeait pas de médicament; la défécation s’est normalisée dans les 2-3 jours. La diarrhée chez les porcelets a été traités avec tiamuline à une dose de 1,5 ml pendant trois jours d'affilée. Les porcelets du groupe témoin avaient une forme plus grave de la diarrhée avec des selles plus fréquentes et liquides avec de la glaire. Ils ont été traités avec la tiamuline pendant 5 jours.

 

Lors de l'analyse bactériologique des fèces des porcelets maladies on a identifié les E. coli pathogènes et les salmonelles qui ont les propriétés pathogènes et virulentes pour  de souris blanches. La concentration des bifidobactéries et des lactobacilles était faible.

Dans tous les groupes expérimentaux la flore microbienne avant l'application de shungite ne différait pas de celle du groupe témoin.

Le 7ème jour de l'expérience dans la bactériocénose de l’intestin des porcelets des groupes V et VI on a noté une augmentation significative des bifidobactéries et les lactobacilles dont le nombre augmentait vers le 14me jour. La microflore pathogène dans un titre élevé n’a pas été observée.

Il n'y a pas eu de différence significative dans la biocénose intestinale des porcelets sains sur le 7ème et le 14ème jour de l'expérience et la biocénose d’avant l'expérience.

Ainsi, les données ci-dessus nous permettent de recommander la shungite à une dose de 10 g deux fois par jour pour le traitement de la diarrhée chez l'homme et 20 à 30 g avec le fourrage deux fois par jour pendant 14 jours comme complement alimentaire efficace pour améliorer la digestion et la prévention des maladies gastro-intestinales chez les porcelets sevrés.

 

Littérature

1. Дриаева М.Д., Сыпченко А.Я., Туктамышев И.Ш., Удина Н.В., Хадарцев А.АИзучение влияния свойств шунгита на микроорганизмы // ВНМТ.– 2003.–№ 4.– С. 60–61.

 

Read 2154 times Last modified on Lundi, 01 Juin 2015 14:43